DR Healthcare
Migracalm
  LA MIGRAINE  
  » L'OPINION DES MÉDECINS  
LES MÉDECINS PARLENT

Un article publié dans l'édition du 25 avril de la revue Neurology, la publication officielle de l'Académie américaine de neurologie (AAN) et l'une des plus prestigieuses dans ce domaine, préconise un traitement plus « agressif » et radical du mal de tête migraineux, tout en enjoignant les médecins de patients qui souffrent de maux de tête à consulter les nouveaux guides pratiques disponibles sur le site web www.neurology.com.

Les cinq documents, regroupés sous le titre « Consensus multidisciplinaire sur le diagnostic et le traitement des maux de tête », sont le fruit du dernier travail en commun réalisé par l'U.S. Headache Consortium (Consortium américain sur les maux de tête) et représentent une mise à jour des progrès scientifiques, destinée à tous les spécialistes ayant un lien avec le traitement clinique de la migraine.
Outre l'AAN, les associations regroupées au sein du consortium sont l'Académie américaine des médecins de famille (AAFP), la Société américaine des maux de tête (AHS), le Collège américain des médecins (ACP) et le Collège américain des médecins urgentistes (ACEP).

Bien que ces guides pratiques abordent le problème du mal de tête en général et pas seulement des migraines, trois d'entre eux en parlent d'une façon spécifique : Mesures pharmacologiques pour la prévention de la migraine, traitements comportementaux et physiques (non pharmacologiques), traitements et gestion pharmacologique des crises aigües.

Outre l'amélioration du diagnostic, ce type de guides pratiques vise à proposer des lignes directrices pour administrer les soins disponibles le plus efficacement possible.

Depuis l'introduction de la famille des triptansgroupe de médicaments à l'action analgésique qui interrompent les crises de migraine. dans les années 90 (le sumatriptan en premier lieu puis d'autres comme le zolmitriptan et le naratriptan), aucune nouveauté thérapeutique n'a été apportée dans le domaine de la migraine. Pour cette raison, les efforts actuels pour améliorer le traitement se concentrent sur la définition de nouveaux modèles et combinaisons d'analgésiquesmédicament qui soulage ou supprime la douleur quelle qu'en soit la cause sans dénaturer d'autres sensations. et d'autres médicaments disponibles pour obtenir un résultat optimal et minimiser les effets indésirables.

L'une des nouveautés des dernières années, divulguée en 1998 par la revue Archives of Neurology, fut précisément l'apparition d'un cocktail très simple, mélange analgésique de trois substances des plus classiques : l'aspirinemédicament appartenant au groupe des salicylates. Utilisée pour soulager la douleur et faire baisser la fièvre, le paracétamol et la caféine, mais bien moins cher que quelconque médicament moderne.

Migraine. Ce qu'en dit le neurologue

Seul le patient migraineux sait à quel point la crise de migraine peut être un cauchemar. De temps en temps, à l'improviste, une crise fait son apparition. Les effets secondaires des médicamentscomposé chimique utilisé en thérapeutique. C'est l'agent ou la substance chimique, simple ou composé(e), qui est administré(e) à des fins thérapeutiques. dont on dispose actuellement, poussent les chercheurs à partir en quête de nouvelles alternatives, cachées derrière la physiopathologiepartie de la pathologie qui étudie les troubles fonctionnels indépendamment des éventuelles lésions anatomiques. de la migraine.

La migraine est une pathologie neurovasculairealtération simultanée du système nerveux et vasculaire. relativement fréquent, qui se manifeste par des maux de tê