DR Healthcare
Migracalm
  LA MIGRAINE  
  » FACTEURS DÉCLENCHANTS  
FACTEURS DÉCLENCHANTS DE LA MIGRAINE

En général, les facteurs suivants sont considérés comme étant des facteurs déclencheurs :

a.- L'alimentation

Selon nous, l'alimentation est le facteur le plus déterminant. Nous ne nous référons pas seulement au besoin de prescrire une diète correcte ou d'éliminer une liste d'aliments concrets, mais plutôt au fait de comprendre que la migraine doit être traitée comme un symptôme dû à une éventuelle intolérance alimentaire.

Élaborer une liste d'aliments non tolérés par le migraineux ou lui conseiller de suivre des diètes restrictives ne suffit pas. L'intolérance alimentaire doit être analysée, au cas par cas, en fonction de chaque patient. Notre expérience démontre que de cette façon la migraine peut être considérablement atténuée.

Migraine causée par l'"histaminose d'origine alimentaire"

La migraine est provoquée par la présence d'histamine dans une ou plusieurs parties du corps, et s'installe à cause de la présence de sérotonine.

Deux mécanismes bien connus expliquent l'accumulation d'histamine :

A) L'histamine est libérée depuis l'intérieur des cellules par un mécanisme allergique ou non-allergique. Étant donné que ce processus est déclenché par une protéine alimentaire, si l'on parvient à détecter l'aliment responsable, on peut alors éviter la libération d'histamine ainsi que les symptômes qui y sont liés, tout en éliminant la réponse anomale de la mémoire immunologique.

B) Syndrome d'histaminose d'origine alimentaire.
L'histamine est une molécule vitale (indispensable à la vie), présente aussi bien chez les animaux, les végétaux que chez les micro-organismes (champignons, levures, etc.). Cette caractéristique explique pourquoi elle est présente dans tous les produits alimentaires, dans des proportions variant en fonction de l'espèce et des zones anatomiques d'un même organisme.

La diamine-oxydase est une enzyme capable de neutraliser l'histamine des aliments par méthylation : elle en modifie savamment la dimension et la forme, jusqu'à ce que l'histamine n'ait plus de place à l'intérieur de son récepteur, empêchant ainsi celui-ci d'activer sa terminaison nerveuse.

Certains médicaments inhibent l'effet de la diamine-oxydase. Dans ce cas, cette enzyme n'est plus capable de neutraliser l'histamine alimentaire et, par conséquent, quoi que l'on mange, les symptômes apparaissent. Les aliments fermentés et séchés contiennent une quantité élevée d'histamine et, par conséquent, sont dangereux. Les médicaments représentent, eux aussi, un certain danger en tant qu'agents inhibiteurs de la diamine-oxydase.

Comment peut-on faire face à ce problème?

Solution nº1.- Dans la mesure du possible, supprimer l'ingestion de médicaments.
Solution nº2.- Suivre une diète contenant des aliments pauvres en histamine.

En général, on peut établir un programme qui prenne ces deux éléments en compte : réduire au maximum l'ingestion de médicaments, et suivre une diète très pauvre en histamine pendant une semaine ou deux. Après cette étape, on pourra diversifier la diète, et on éliminera les aliments positifs.

N'importe quel médicament contre la migraine essaie de bloquer certains de ces mécanismes intermédiaires.

b.- Le jeûne

Il a été prouvé que le jeûne provoque la migraine.

c.- Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil dus, en particulier, à l'absence d'horaires routiniers, représentent également un facteur déclencheur très commun. Ceci dit, le migraineux peut le contrôler lorsqu'il en prend conscience. Il est donc conseillé de se coucher tous les jours à peu près à la même heure, et de dormir le même nombre d'heures chaque nuit.

d.-Le style de vie

Le migraineux est souvent une personne très active. Ce rythme de vie actif peut altérer certaines habitudes vitales. Le patient migraineux doit donc essayer d'adopter, dans la mesure du possible, une certaine routine et éviter les altérations. e.- Le stress

Il est fortement lié au point précédent. En effet, le stress est un facteur déclencheur souvent cité par les migraineux, mais le patient peut également le contrôler. f.- Les troubles hormonaux

Trois migraineux sur quatre sont des femmes. Chez elles, les troubles hormonaux constituent un facteur déclencheur prédominant. Les variations des niveaux d'hormones pendant la menstruation et l'ovulation déclenchent des épisodes migraineux. En effet, les proportions hommes-femmes souffrant de migraine pendant l'enfance sont identiques, et celles-ci ont de nouveau tendance à s'équilibrer après la ménopause.

g.-Les changements atmosphériques

La pression atmosphérique est un facteur que les migraineux ont l'habitude de mentionner.



.
Facebook Migracalm
Blog
Partagez ce web
Bookmark and Share

MIGRACALM® soulage la douleur de migraine en exerçant une pression sur les artères temporales superficielles.
| Plan du site | Avis juridique |  Générique du site |  Webmaster |
© DR Healthcare España, S.L.
Tous droits réservés.